Siège de l'ONU
9 juin 2023

Convention de Vienne sur la Signalisation Routière

Par panneaux-routiers.com

La Convention de Vienne sur la Signalisation Routière de 1968 est un accord international qui vise à harmoniser la signalisation routière entre les différents pays. Elle établit des normes communes pour les panneaux de signalisation, les marquages au sol, les feux de circulation et d’autres éléments de signalisation, afin d’améliorer la sécurité routière et faciliter la circulation internationale.

Une convention divisée en 4 comités

La Convention de Vienne sur la signalisation routière est structurée en quatre comités, chacun ayant un domaine spécifique de responsabilité.

Le premier comité, sur la signalisation routière, est chargé de définir les principes communs de la signalisation routière et d’établir les standards pour les différents types de panneaux de signalisation. Il élabore également des recommandations pour la mise en place de ces signaux sur les routes.

Le deuxième comité est dédié aux feux de circulation et à leur utilisation efficace et sécuritaire. Il se concentre sur les règles de fonctionnement des feux, leur emplacement approprié et leur coordination pour assurer une circulation fluide et sécurisée.

Le troisième comité traite des marquages au sol, tels que les lignes et les flèches, qui contribuent à guider les conducteurs et à réguler la circulation. Il établit des normes pour leur utilisation adéquate et leur visibilité, afin de garantir une meilleure compréhension des règles de circulation.

Enfin, le quatrième comité se concentre sur les dispositifs de sécurité, tels que les barrières et les glissières de sécurité, ainsi que sur les équipements de contrôle et de gestion du trafic. Son objectif est de promouvoir des normes de sécurité élevées pour prévenir les accidents et minimiser leurs conséquences.

Le comité sur la signalisation routière

Au sein du comité sur la signalisation routière, plusieurs aspects importants sont abordés pour garantir une signalisation claire et compréhensible sur les routes.

Définition de principes communs

Ce comité établit les principes communs qui servent de base à la signalisation routière. Il s’agit de définir des normes internationales pour les panneaux de signalisation, les symboles utilisés, les couleurs et les formes, afin d’assurer une cohérence et une compréhension universelles.

Selon les termes de la convention, lorsque des signaux, des symboles ou des marques sont définis pour indiquer une prescription ou fournir une information aux usagers de la route, les pays signataires s’engagent à ne pas utiliser d’autres signaux, symboles ou marques pour transmettre la même prescription ou information.

Cependant, dans les cas où aucun signal, symbole ou marque n’est spécifiquement prévu, les pays signataires ont la possibilité d’utiliser leur propre symbole pour communiquer cette prescription ou information.

Mise en place de signaux routiers

Le comité sur la signalisation routière élabore des recommandations détaillées pour la mise en place des signaux routiers. Ces recommandations couvrent différents types de panneaux de signalisation, tels que :

  • Les signaux d’avertissement de danger
  • Les signaux de réglementation (priorité, interdiction, obligation, prescriptions particulières)
  • Les signaux d’indication, les signaux d’information, de service ou d’installation
  • Les panneaux de direction, d’identification des routes, de localisation, de confirmation
  • Les panneaux additionnels

Pour chaque type de panneau, il est important de prendre en compte sa forme, sa couleur de fond, la couleur de son bord, sa taille et son symbole. Ces caractéristiques doivent être adaptées en fonction du contexte et des spécificités de chaque pays.

Tableau récapitulatif des caractéristiques des signaux

Pour faciliter la compréhension et la consultation des caractéristiques des signaux routiers, voici un tableau récapitulatif :

PanneauFormeFondBordSymbole
Avertissement / DangerTriangleBlanc ou jauneRougeDivers, noir ou bleu foncé
Priorité : cédez-le-passageTriangleBlanc ou jauneRougeAucun
Priorité : arrêtOctogone ou RondRouge, blanc ou jauneJaune ou aucunSTOP
Priorité d’une routeLosangeBlancNoirCarré jaune
Fin de prioritéLosangeBlancNoirCarré jaune ou ligne diagonale noire
Priorité de la circulation venant en sens inverseRondBlanc ou jauneRougeFlèche noire et flèche rouge
Priorité par rapport à la circulation venant en sens inverseRectangleBleuAucunFlèche blanche et flèche rouge
Interdiction d’accèsRondBlanc ou jauneRougeDivers
Interdiction de stationnementRondBleuAucunDivers
Fin d’interdictionRondBlanc ou jauneAucunNoir ou ligne diagonale grise
Direction obligatoireRondBleu ou blancAucun ou RougeDivers, blanc ou noir
Prescription particulièreRectangulaireBleu ou lumineuxPas de spécificationDivers, blanc ou noir
Information, installation ou servicePas de spécificationBleu ou vertPas de spécificationDivers, sur rectangle blanc ou jaune
Indication directionnelleRectangulaire (avec ou sans flèche)Lumineux ou sombrePas de spécificationDivers, sombre ou lumineux
AutorouteRectangulaireBleu ou vertPas de spécificationDivers, blanc
Indication directionnelle temporaireRectangulaireJaune ou OrangePas de spécificationDivers, noir

Il est important de noter que les caractéristiques spécifiques des panneaux peuvent varier légèrement d’un pays à l’autre, conformément aux réserves émises par certains pays.

Pays signataires de la convention

La Convention de Vienne sur la signalisation routière a été adoptée par un grand nombre de pays à travers le monde. Voici une liste de quelques pays signataires de la convention :

  • France
  • Allemagne
  • Italie
  • Espagne
  • Brésil
  • Royaume-Uni
  • Belgique
  • Mexique
  • Autriche
  • Portugal

Cette liste n’est pas exhaustive, et de nombreux autres pays ont également adhéré à la convention, ce qui témoigne de son importance et de sa portée internationale.

Réserves émises par certains pays

Certains pays ont émis des réserves concernant certains aspects de la Convention de Vienne sur la signalisation routière. Ces réserves peuvent être liées à des spécificités nationales ou à des différences dans les pratiques de signalisation routière.

Réserves de la France

La France émet une seule réserve qui concerne l’article 10 de la Convention de Vienne sur la signalisation routière, qui traite des signaux d’intersection et de priorité. Cette réserve est spécifiquement liée à la signalisation avancée du panneau STOP. Conformément à la convention, il est recommandé de placer le même panneau STOP en position avancée avec un panonceau indiquant la distance. Cependant, la France préfère conserver son panneau STOP en forme de triangle pointant vers le bas, accompagné du panonceau de distance. Cette pratique est d’ailleurs toujours en vigueur aujourd’hui.

Réserves de l’Allemagne

L’Allemagne a également émis des réserves quant à certains aspects de la Convention de Vienne sur la signalisation routière. Cependant, ces réserves n’ont pas un impact majeur sur l’harmonisation générale de la signalisation routière et les principes de base de la convention sont respectés.


En conclusion, la Convention de Vienne sur la signalisation routière de 1968 a permis d’établir des normes internationales pour la signalisation routière, contribuant ainsi à une meilleure sécurité et à une plus grande facilité de circulation à travers le monde. Les pays signataires ont adopté ces normes tout en tenant compte de leurs spécificités nationales, ce qui témoigne de l’importance accordée à la sécurité et à la cohérence des systèmes de signalisation routière.